0 Dans Abidjan/ Vie d'Expat

2018 en voyages et en images

En ce début d’année 2019, à défaut de (bonnes) résolutions, je me suis amusée à dresser un Best Of de l’année écoulée. La première passée intégralement en Côte d’Ivoire. Retour en mots et en images sur 12 mois intenses entre découvertes, surprises et enchantements.

Janvier : Ghana

Première escapade en dehors des frontières ivoiriennes. Direction le Ghana, pays frontalier de la Côte d’Ivoire et premier pays d’Afrique à avoir obtenu son indépendance en 1957 sous la houlette de Kwame Nkrumah. Et pour la première fois, un voyage au cœur de l’histoire de l’esclavagisme le long l’ancienne Côte de l’Or. Une grande « claque » prise lors de la visite des forts de Cape Coast et d’Elmina. Et une sensationnelle immersion, à 90 mètre de haut, dans la forêt tropicale du Kakum National Parc.

Cape Coast Ghana

Kakum Ghana

 

Février : Tiassalé, Côte d’Ivoire

Après Yamoussoukro fin 2017, nous poursuivons notre découverte du centre de la Côte d’Ivoire avec une escapade à Tiassalé. Cette bourgade, située à 120 kilomètres au nord d’Abidjan, est réputée pour ses hippopotames qui promènent leur croupe massive (le mâle pouvant peser jusqu’à 4,5 tonnes) dans le fleuve Bandama. A bord d’une chaloupe pour le moins de fortune (heureusement nous étions parti en équipe et disposions d’une écope pour 2 embarcations !!), nous sommes partis à l’aventure pour tenter d’observer l’un des mammifères les plus gros et dangereux de la planète. Bilan : 2 hippopotames vaguement aperçus au loin. Ce jour-là, Gloria et ses comparses avaient décidé de rester cachés sous un épais tapis de jacinthes d’eau. Une balade au cœur de la nature verdoyante et sauvage qui reste néanmoins splendide avec ou sans hippo.

Tiassalé

Tiassalé

 

Mars : Abidjan, Côte d’Ivoire

Pas de visite extravagante ce mois-ci. Juste prendre le temps de casser la routine du quotidien pour aller à la rencontre de la cité qui m’accueille depuis 1 an et demi maintenant. Une galerie d’art contemporain qui met à l’honneur de grands artistes africains, le maquis qui sert les meilleures langoustes de la ville, le musée des civilisations de Côte d’Ivoire ou encore le marché de Treichville. A la conquête d’Abidjan !

 

Avril : Bénin

Un road-trip de 12 jours qui restera inoubliable. Une plongée au cœur de l’Afrique de l’Ouest, de sa culture, de ses paysages, de ses habitats traditionnels. Et aussi notre premier safari en famille au sein du Pendjari National Park. Magique !!!

Ganvié Bénin

 

Mai : Grand-Lahou, Côte d’Ivoire

En route vers l’ouest de la Côte d’Ivoire, toujours dans la région des lagunes, à 200 km d’Abidjan. Une contrée moins plébiscitée que Bassam ou Assinie, ce qui la rend encore plus attirante. Une escapade comme je les aime, plutôt improvisée et donc pleine de surprises !! Parmi elle, la rencontre avec Ponso, le chimpanzé solitaire, et la balade sur l’île de Lahou-Plage, une cité en sursis ravagée par les flots et l’érosion.

Grand-Lahou CIV

 

Juin : Bingerville, Côte d’Ivoire

A quelques kilomètres d’Abidjan, autant dire à domicile, une commune qui mérite vraiment le détour et qui permet d’échapper au tumulte abidjanais. Au programme : une incursion dans le Musée Combes pour admirer les majestueuses têtes en bois sculptées par Combes et ses élèves, une pause à la brasserie « Chez François » pour déjeuner à la bonne franquette,  un une promenade – à pied – dans le Jardin Botanique pour digérer et prendre une grande bouffée d’air pur et enfin, en repartant, un arrêt au jardin de Bonafos pour acheter une magnifique orchidée.Jardin botanique Abidjan

 

Juillet / Août : France

Retour au bercail pour vivre pleinement la Coupe de Monde de Football et savourer la victoire des Bleus avec famille et amis !!! Cet été, le premier depuis mon installation en Côte d’Ivoire, est l’occasion de renouer avec mes autres « chez moi » : Marseille – mon port d’attache – et la Provence où vit ma belle-famille, Vannes et la Bretagne où vit ma maman, Toulouse ma ville de cœur où j’ai vécu quelques mois et pour finir Paris afin de passer un peu de temps avec quelques amies qui me manquent.

Ete 2018 France

Le Port d’Auray (Morbihan) – Mon fils le jour de la finale de la Coupe du Monde de football – Le Jardin des Plantes (Paris) – Le Capitole (Toulouse) – Les îles du Frioul et la grande bleue (Marseille)

 

Septembre : Grand-Bassam, Côte d’Ivoire

Bien heureuse de rentrer à la maison après 8 semaines de nomadisme et de retrouver ma chère en Côte d’Ivoire !! Pour reprendre les bonnes habitudes, direction Grand-Bassam. Et cette fois, j’ai vraiment envie de me plonger dans son histoire. C’est donc aux côtés d’un guide professionnel – travaillant pour le Musée National du Costume – que nous arpentons les ruelles de l’ancien quartier France pour en apprendre davantage sur le passé tumultueux de l’ancienne capitale ivoirienne. Et tenter de mettre à jour les secrets si bien gardés par les bâtisses coloniales abandonnées.

Musée Bassam

Bonus : envol du Calao et lancement officiel de mon blog ☺

 

Octobre : Sénégal

Embarquement pour un voyage 100% plaisir entre la Petite Côte et Dakar. Un gros coup de cœur pour le pays le plus touristique d’Afrique de l’ouest très facile à visiter mais qui reste néanmoins sauvage et tranquille. Entre la faune de la Somone, du Sine Saloum et de la réserve de Bandia, l’émerveillement est au rendez-vous tout au long de ce petit road-trip. Et cerise sur le gâteau, quelques jours à Dakar, dans le village de N’Gor face à la mer. Et évidemment une escale émouvante sur l’île de Gorée. Définitivement LE voyage à faire en famille en Afrique !!

Renaissance Dakar Sénégal

Bandia Senegal

Novembre : Assinie et les îles Ehotilés, Côte d’Ivoire

Retour à Assinie la belle et ses plages de rêves. Entre deux baignades, nous en profitons pour naviguer sur la lagune Aby et découvrir, au fil de l’eau, l’archipel des îles Ehotilés : son avifaune exceptionnelle, sa nature luxuriante et ses vestiges du passé.

Iles Ehotilé Assinie

 

Décembre : Jacqueville, Côte d’Ivoire

Nouvelle excursion vers l’ouest d’Abidjan. Jacqueville est l’endroit idéal pour passer une journée au vert et se retrouver face à l’océan sans trop s’éloigner de la capitale. Un autre joyau colonial ivoirien, même si les vestiges y sont moins nombreux et moins bien conservés qu’à Bassam. Et une alternative à Assinie pour passer une journée au bord de la mer et surfer sur des vagues déchaînées !

Jacqueville CIV

 

Indéniablement une des plus belles choses de la vie d’expat : avoir cette chance inouïe (à mes yeux) de pouvoir découvrir un pays en profondeur et se retrouver dans des endroits « exotiques », c’est-à-dire inconnus et déroutants, en un claquement de doigt. Faire de chaque escapade, au coin de la rue ou ailleurs, une aventure – surtout en Côte d’Ivoire où l’improvisation est souvent de mise !! Tout simplement avoir le temps d’observer, d’apprendre, de comprendre et d’aimer ce qui est devenu, par le hasard de la vie, mon nouveau « chez moi ».

A ce titre, mon année 2018 a donc été particulièrement riche et dense. Mais à n’en pas douter, 2019 le sera aussi !!!

Les projets ne manquent pas :

  • Evidemment continuer à faire vivre ce blog, écrire des récits de voyage et vous donner envie de découvrir, à votre tour, la Côte d’Ivoire et l’Afrique.
  • Poursuivre ma découverte de la Côte d’Ivoire – que j’ai finalement peu explorée en 2018 – et notamment visiter Grand-Béréby et ses magnifiques plages, la région de Korogo au nord et aussi Bouaké au centre (la 2ème ville du pays).
  • Repartir en safari car certes l’Afrique ce n’est pas QUE des animaux sauvages mais c’est aussi cela !! Départ d’ors et déjà programmé le 14 février, vers « la Perle de l’Afrique » : l’Ouganda.
  • Faire un voyage de ouf avec mon mari pour célébrer nos 15 ans de mariage !!! J’essaye de lui « vendre » un trip au Rwanda pour aller observer les gorilles dans la brume mais pour l’instant, il n’est pas convaincu …
  • Me laisser porter, saisir les opportunités, qui sait ce que l’avenir me/nous réserve n’est ce pas ???

 

Je vous souhaite également de vivre pleinement cette nouvelle année, avec ses hauts et ses bas, ses joies et ses peines, ses réjouissances et ses désillusions. Ce qui compte à la fin, c’est de profiter de ce qui nous entoure et de prendre soin de ceux qui nous sont proches.

Et vous, quels sont vos projets pour cette nouvelle année ? Avez-vous planifié le voyage de vos rêves ?

Excellente année 2019 à tous !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

cinq + deux =