0 Dans Afrique/ Sénégal

Au cœur du Sine Saloum

La région du Sine Saloum se trouve au nord de la Gambie et au sud de la région Petite-Côte. Donc très facile d’accès depuis la Somone ou Saly-Portudal. Sa superficie est de 180 000 hectares. C’est dans cette région naturelle que se trouve le Parc National du delta du Sine Saloum, classé au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Le delta est formé par la confluence de deux fleuves, le Sine et le Saloum, mais également par un bras de mer qui laisse entrer l’eau salée profondément dans les terres car le débit des deux fleuves est assez lent.

Les méandres du delta invitent à s’enfoncer à l’intérieur des « bolongs » pour admirer ses paysages variés, sa faune et sa flore immensément riches, ses îles sauvages, ses marchés colorés et ses petits villages de pêcheurs authentiques. Incontestablement une des plus belles régions du Sénégal !

 

Découverte sur une journée …

Il est possible de passer une journée dans le Sine Saloum au départ de la Petite Côte. Direction Ndangane pour embarquer à bord d’une pirogue multicolore et découvrir le delta. Parmi les immanquables de la sortie :

  • l’île de Mar Lodj où vous pourrez visiter son église ronde abritant une Vierge noire, ainsi qu’une fresque réalisée par un artiste local et assister, le dimanche, à sa messe au tam-tam. Puis faire une pause déjeuner au campement « Bazouk du Saloum » et en profitant pour faire un petit plouf rafraîchissant dans le fleuve.
  • les forêts aquatiques de mangroves pour tenter d’apercevoir quelques crabes qui se cachent au milieu des palétuviers.
  • l’île aux oiseaux et son incroyable avifaune : hérons goliath, aigrettes, balbuzars, ibis, cormorans ….

Heron Sine Saloum Sénégal Palétuviers Sine Saloum Sénégal

Ibis Sine Saloum Sénégal

Heron Goliath Sine Saloum Sénégal

Si vous optez pour le sud, depuis Palmarin, vous pouvez partir à la découverte du village de Djifer en empruntant une route de terre étroite. Entre océan et lagune, vous aurez peut être la chance d’apercevoir les dauphins ou des lamantins qui habitent le delta.

Le Sine Saloum se découvre aussi par voie de terre, en quad, à cheval ou en charrette traditionnelle. Une autre perspective sur le parc et la vie des Sérères qui le peuplent.

 

… ou plusieurs jours

Evidemment le Sine Saloum se prête à un séjour de quelques jours. Ainsi vous pourrez découvrir les différentes facettes du delta et profiter du calme et de la sérénité des lieux à la tombée de la nuit !

Si vous souhaitez passer une nuit sur place, voici une liste d’hébergements proposés par le site Au Sénégal.

Ci-dessous le Campement du « Bazouk du Saloum » sur l’île de Mar Lodj.

Aux portes du Sine Saloum : l’île aux coquillages de Fadiouth …

Si vous venez de Dakar ou la Petite Côte, ne manquez surtout pas le village des coquillages de Joal-Fadiouth !

Le premier président du Sénégal, Leopold Sedar Senghor, a grandi à Joal.  Vous pouvez y visiter la maison de ses parents transformée en musée. Mais c’est bien l’étonnante île de Fadiouth qui mérite vraiment le détour !

Joal Fadiouth Senegal

Rendez-vous à l’extrémité du village, au lieu-dit le Finio, pour vous garer et demander un guide à l’office du tourisme. Ici, tout est bien structuré par un syndicat d’initiative sérieux qui fait appel à des guides qui connaissent bien l’histoire de leur village. Et comme l’île n’est pas trop fréquentée, ils prennent le temps qu’il faut pour vous expliquer tout ce que vous avez envie de savoir (contrairement à la réserve de Bandia par exemple).

L’île est accessible soit en pirogue soit à pied, via la passerelle en bois de 500 m inaugurée en 2002. A marée basse, il paraît qu’elle surplombe le terrain de foot.

Passerelle Joal Senegal

Surnommée l’île aux coquillages, Fadiouth est en fait une île artificielle formée par l’amoncellement de coquillages au fil des siècles. Toutes ses ruelles sont pavées de millions de petits coquillages blancs.

Des 5000 habitants, 90% sont catholiques et 10% musulmans, soit le contraire du reste du pays. Et le village se targue de n’avoir aucun problème inter-religieux, même de célébrer des mariages mixtes. Son cimetière est le seul cimetière mixte du pays.

Le dimanche matin, la messe est célébrée en français, sérère et wolof dans l’église Saint François-Xavier dont les chants résonnent au son des tams-tams dans tout le village ! De nombreux sanctuaires chrétiens ornent les rues, comme ce calvaire sur la place principal du village face au baobab sacré de 800 ans.

Des enfants qui courent partout, des étals de poissons fumés, des boutiques artisanales (pour touristes), des amas de coquillages vides ou encore des cochons d’élevage constituent le paysage de cet endroit atypique et ô combien sympathique. Dans chaque quartier, des maisons à palabres couvertes réunissent jeunes et anciens pour jouer, discuter et refaire le monde. Les habitants vivent de la pêche mais surtout de l’agriculture.

Rue Joal Fadiouth Senegal

Joal Fadiouth Senegal

Palabres Joal Fadiouth Senegal

… et son cimetière marin

La visite du village se clôt avec le cimetière aux coquillages qui occupe une petite île en face à Fadiouth, également accessible par un pont. Les tombes catholiques se distinguent par leur croix blanche. Elles sont recouvertes de coquillages. Plus loin au fond, les sépultures musulmanes. Depuis le sommet de la butte, on profite d’une très belle vue du village.

Cimetière Joal Sénégal

Au retour, vous pouvez emprunter une pirogue à perche qui vous ramènera à Finio en faisant un stop à la petite île qui abrite les anciens greniers à mil. Ces derniers s’aperçoivent aussi aisément depuis la passerelle qui relie le village au cimetière.

Cimetière Joal Sénégal

Grenier à mil Joal Fadiouth SenegalAprès Bandia et la Somone, ce cimetière atypique occupe la 3e place du Top 3 de mon fils des vacances au Sénégal. C’est dire si cette promenade à Fadiouth est à faire avec des enfants !!

 

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez maintenant l’épingler sur Pinterest ! Un grand merci 🙂

Sine Saloum Pinterest

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

cinq × 4 =