0

Guide pratique de l’exposition universelle de Dubai

expo2020-dubai-sunset

Avez-vous déjà visité une exposition universelle ? Pour moi, c’était une première. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre et j’ai vraiment été émerveillée.Une exposition universelle, c’est le monde entier à portée de mains en un seul et même endroit. C’est le meilleur de la création humaine, de l’innovation, de l’architecture et du design.

Est-ce le cas de toutes les expos ? Ou est-ce la version dubaïote qui est particulièrement exceptionnelle ?

Connaissant les Emirats, je pense que cette exposition est juste à l’image du pays : hors norme. A Dubaï, le mot d’ordre de Sheikh Mohamed est d’être toujours « le plus ». Il a une nouvelle fois tenu sa promesse.

En 3 jours, j’ai le sentiment d’avoir fait 10 fois le tour du monde ! J’ai visité une soixantaine de pays, voyagé dans le temps, vu des robots danser, découvert de nouveaux pays (connaissez-vous l’île de Nauru ?) et un paquet d’innovations technologiques.

J’ai fait l’expérience de la diversité et de la richesse du monde. Je me suis promenée dans la forêt amazonienne, j’ai nagé au cœur des récifs de la grande barrière de corail, j’ai été télé-transportée en Arabie Saoudite, j’ai mangé du chocolat à Abidjan, j’ai navigué dans le cerveau humain …

Au-delà des effets spéciaux, j’ai été emportée par des histoires, des messages porteurs d’espoir et un grand vent d’optimisme.  

Bref l’exposition universelle, c’est un gros shoot d’émerveillement, de positif et d’émotions fortes, de beau, de diversité, de joie et de paix (je l’ai visitée avant le débit de la guerre en Ukraine). Alors dépêchez-vous, l’expo ferme ses portes le 31 mars 2022. Il ne vous reste plus que quelques jours pour découvrir cet incroyable événement !

Petite histoire de l’exposition universelle

Que dit le dictionnaire ? Une exposition universelle est « un lieu de rencontres entre les nations, répondant aux défis globaux de notre temps. »

La première fut organisée à Londres en 1851. Depuis, un Bureau Internationale des Expositions, créé en 1928 et basé à Paris, se charge de superviser ces méga-événements.

Par le passé, les expositions universelles ont souvent durablement transformé les villes qui les accueillaient. C’est grâce à l’expo universelle que Paris a développé sa première ligne de métro en 1900, fait créer la Tour Eiffel, le Grand Palais ou encore le Palais de Tokyo !

Et c’est aussi le lieu où furent dévoilées les plus grandes inventions de notre temps comme le téléphone.

Expo 2020, l’exposition de tous les superlatifs

L’exposition universelle, qui se déroule en ce moment à Dubaï, a pour thème : « Connecter les esprits, créer l’avenir » (Connecting Minds, Creating the Future).

Comme toujours, Dubaï ne fait pas les choses à moitié. Cette exposition universelle se démarque des précédentes par son gigantisme.

Le site s’étend sur 5 km2 (11 fois le Vatican). Le plus grand site jamais créé pour une expo. Il réunit 192 pays, le plus grand nombre jamais atteint. Et chaque pays dispose de son propre pavillon.

Aux pavillons nationaux s’ajoutent presque autant de restaurants, des salles de spectacle et de conférence, des boutiques, des espaces de jeux, une cascade géante, un hôtel. Le tout accessible en 30 minutes depuis Downtown grâce au prolongement de la ligne de métro.

expo2020-dubai-map
Le plan du site de l’exposition universelle? En bleu le ditsrict Mobility, en vert Sustainability et en jaune Opportunity

Il n’y a qu’un mot pour décrire Expo 2020 : incroyable.

L’exposition universelle ou la cité du futur

L’exposition universelle de Dubaï, c’est une alchimie parfaite entre innovations technologiques et architecturales.

Dès l’arrivée sur le site, le ton est donné avec l’immense arche, en forme de moucharabieh, qui accueille les visiteurs. J’ai été bluffée par la beauté de cette méga-structure gigantesque et légère à la fois.

expo2020-dubai-arche

Une fois les portillons d’entrée franchis, place aux pavillons. J’ai vraiment eu le sentiment d’avoir été propulsée dans la ville du futur où les meilleurs architectes du monde se sont donnés rendez-vous pour nous livrer leurs créations les plus surréalistes.

expo2020-dubai-alif
Alif, pavillon du district Mobilité
expo2020-dubai-terra
Terra, pavillon du district Durabilité

Tout aussi impressionnants, les cascades artificielles (pause fraîcheur et fun de la journée) culminant à plus de 13 mètres de hauteur et les arbres du district durabilité qui forment une forêt numérique à énergie solaire.

expo2020-dubai-design

Mais la plus grande réussite de cette cité futuriste est sans conteste la place centrale Al Wasl : un dôme ouvert de 165 mètres de diamètre et s’élevant à 60 m de hauteur sur lequel, chaque soir à la nuit tombée, sont projetés des spectacles son et lumière spectaculaires. Il s’agit en fait de la plus grande surface de projection à 360 degrés jamais conçue. Autrement dit le plus grand cinéma du monde !

Le dôme Al Wasl

A noter que des visites « architecture » sont organisées mais je n’ai pas eu l’occasion de tester.

90 pavillons nationaux au design unique

expo2020-dubai-singapour
Le pavillon singapourien

Parmi les pavillons les plus incroyables, je citerai :

  • Singapour et sa jungle tropicale.
  • L’Autriche et ses tours à vent, inspirées des maisons traditionnelles des Emirats.
  • L’Espagne et ses cônes multicolores.
  • L’Arabie Saoudite (2e plus gros pavillon de l’expo) et son sol jonché de LED qui illuminent les mouvements des visiteurs.
  • Et bien sûr les Emirats Arabes Unique et leur faucon, emblème du pays, prenant son envol. C’est évidemment le plus grand pavillon de l’exposition.
expo2020-dubai-uae
Pavillon des Emirats Arabes Unis, de l’architecte Santiago

Que voir ? Que faire ?

L’exposition universelle est gigantesque. Donc mieux vaut préparer sa visite en amont !

Le site s’organise autour de 3 districts :

  • Mobility (mobilité) : comment améliorer la circulation des personnes, des marchandises, des données et des idées.
  • Sustainability (durabilité) : comment créer des opportunités tout en protégeant et préservant notre environnement pour les générations futures.
  • Opportunity (opportunité) : comment s’assurer que de nouveaux horizons s’ouvrent aux individus et aux communautés pour les aider à répondre à leurs besoins actuels et à leurs aspirations futures.

Seul le pavillon des Emirats Arabes Unis ne fait partie d’aucun district.

En 3 jours, j’ai visité une soixantaine de pavillons. Nous aurions pu faire plus mais cela nécessite d’être en mode marathon no stop. A vous de voir ce que vous avez envie de faire/prioriser.

En ce qui concerne ma petite famille, mes enfants (7 et 10 ans) ont super kiffé les pavillons « à la Star Wars » proposant des effets spéciaux, animations interactives, immersives, des ambiances colorées et futuristes. Et à ce niveau, ils ont été bien servis. Malgré la fatigue et le temps passé sur place, ils n’ont (quasiment) jamais râlé.

expo2020-dubai-starwars

A voir absolument … ou pas !

Les coups de coeur des enfants : Alif (pavillon Mobility), Thaïlande et la Côte d’Ivoire bien sur (même si franchement, les ivoiriens auraient pu mieux faire).

Pour ma part, j’ai adoré les pavillons qui m’ont fait vibrer en me racontant des histoires. Mes 3 coups de cœurs sont Israël, Espagne et Nouvelle-Zélande. J’ai encore la chair de poule quand je repense au film immersif projeté par Israël, mis en musique en live par un DJ, sur le thème « nos différences sont notre force » (super reboostant quand on sait que les partis d’extrême droite ont 30% d’intention de vote dans notre pays …).

Pavillons visités que je recommande : Angola, Arabie Saoudite, Autriche, Australie, Chine, Espagne, Israël, Koweit, Mexique, Nouvelle-Zélande, Palestine, Pérou, Philippines, Oman, Russie, Singapour.

Et du côté des « petits » pavillons, j’ai aimé : Cuba, Mali, Sénégal, Slovénie, Soudan.

Ceux que j’aurais adoré visiter mais que j’ai hélas manqué, dont on m’a dit le plus grand bien : Allemagne, Belgique, Brésil, Corée du Sud, Emirats Arabes Unis, Japon, Pays-Bas.

Pavillons qui, selon moi, ne valent pas le détour : France (super boring), Egypte (beaucoup de queue pour rien), Portugal, Italie, Suède, Finlande, Etats-Unis. Globalement j’ai été assez déçue par la plupart des pavillons européens visités qui n’ont pas fait l’effort d’être originaux et innovants.

expo2020-dubai-pavillon
Etats-Unis – Thaïlande – Autriche – Turkménistan – France – Oman
expo2020-dubai-pavillon
Pérou – Japon – Espagne – Kazakhstan – Russie – Inde
expo2020-dubai-pavillon
Nouvelle-Zélande – Allemagne – Syrie – Suisse – Egypte – Italie
expo2020-dubai-pavillon
Palestine – Finlande – Egypte – Afrique du sud – Serbie – Angola

A faire en dehors des pavillons :

  • Les Waterfalls, encore une création impressionnante, qui permet de se rafraichir et faire des photos fun.
  • L’ascenseur « Garden of the sky » (payant : 30 AED/personne) pour voire l’expo d’en haut.
  • Les aires de jeux pour les enfants.
  • Les boutiques pour les souvenirs.
  • Les Food Court et restaurants des pavillons nationaux pour se régaler.

Mes conseils pratiques pour visiter l’exposition universelle

  • Arrivez tôt et partez tard. Les pavillons sont ouverts de 10h à 22h. Il y a de quoi faire des pauses pour reprendre des forces. Tous les pavillons ont des restaurants donc en gros vous avez accès à toutes les cuisines du monde en un seul et même lieu. Miam !
  • Le pavillon des UAE est pris d’assaut par les visiteurs, beaucoup d’attente. Allez le visiter dès l’ouverture à 10h.
  • Le pavillon du Japon se visite sur réservation uniquement. A réserver d’avance (le jour même, c’est déjà complet).
  • La plupart des gros pavillons ont une file d’attente (sauf ceux qui ne sont pas top comme celui de la France). Demandez à l’entrée le temps d’attente et avisez en fonction. Ça vaut souvent le coup d’attendre même si au-delà de 20 minutes, je trouve ça un peu long.
  • Les « petits » pavillons se visitent très vite. En général, ils s’apparentent plus à des offices du tourisme qu’à des vitrines technologiques. Pas vraiment d’innovations mises en avant mais ils font voyager. Et puis il y a toujours des belles surprises dans le lot.
  • Pour les enfants : achetez le passeport de l’expo (20 AED soit 5€). Ainsi à chaque pavillon visité, vous pouvez obtenir un visa comme si vous aviez visité le pays. C’est donc un peu la course au « stamp » et à qui aura visité le plus de pavillons mais ça fera aussi un joli souvenir peu coûteux.
  • Consultez le site de l’expo avant votre visite. Chaque jour, il y a des animations, des concerts,… A intégrer dans votre programme de la journée si vous le souhaitez. Il y aussi une app pour smartphone.

Quoi qu’il arrive, vous ne pourrez pas tout voir alors pas de stress, et profitez bien de toutes les expériences que vous allez vivre.

expo2020-dubia-pavillon

Comment y aller ?

Tout est possible, même l’hélicoptère si vous en avez les moyens ! Mais pour faire plus simple :

  • En voiture via la nouvelle route Expo road. Il y a de grands parkings et des navettes pour rejoindre les 3 entrées (Mobility, Sustainability ou Opportunity) si vous vous garez loin.
  • En bus depuis votre hôtel (beaucoup d’hôtel proposent des navettes gratuites, renseignez-vous).
  • En métro, arrêt « Expo 2020 ».
  • En taxi, disponibles en quantité à chaque sortie Comptez environ 100 AED (25€) pour aller à Downtown, un peu moins depuis Marina.
expo2020-dubai-drapeaux

Combien ça coûte ?

C’est l’activité la moins cher de Dubaï !

Actuellement le « Season Pass Finale » est à 14,44 $ (précisément) soit 13€ pour des entrées illimitées jusqu’au 31 mars. Gratuit pour les enfants jusqu’à 17 ans et les + de 60 ans. Avec le Premium Ticket à 79,39$ (71€), vous avez droit au Fast Track donc pas d’attente aux pavillons.

Bon plan : à noter que le ticket donne droit à un test PCR gratuit dans les centres habilités par la Dubai HealthCare Autority (liste disponible sur Internet).

Vaccination (2 doses) ou test PCR négatif obligatoire pour entrer sur le site quand on a plus de 12 ans.

Et après ?

Dubai, symbole ultime de la démesure et de la surconsommation, est, comme tous les pays, bien obligé de se préoccuper d’environnement et de développement durable.

L’exposition universelle a été pensée pour durer au delà de l’événement. 80% des constructions resteront sur place et seront utilisées en tant que bureaux, écoles, lieux de divertissement et de résidence.

Le pavillon français lui sera démonté et transféré à Toulouse.

Rendez-vous en 2025 à Osaka au Japon pour la prochaine exposition universelle. Un sacré challenge que de réussir à faire mieux que Dubaï !

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

9 + 11 =