0 Dans Côte d'Ivoire

Préparer un voyage en Côte d’Ivoire

Vous planifiez un voyage en Côte d’Ivoire ? Félicitations, vous avez fait le bon choix ! Ce pays a vocation à devenir une destination touristique incontournable en Afrique. L’organisation gouvernementale Côte d’Ivoire Tourisme ne ménage pas ses efforts pour la promouvoir en participant notamment à de nombreux salons du tourisme en Europe.

Cela dit, l’organisation d’un tel voyage reste encore complexe. Billets d’avion, visa, vaccins, traitement anti-palu, sécurité … je vous dévoile tout ce qu’il faut savoir pour préparer ce voyage en toute sérénité.

 

La Côte d’Ivoire en (très) bref

La Côte d’Ivoire est un pays d’Afrique de l’Ouest qui borde l’océan Atlantique au niveau du Golfe de Guinée. Il partage ses frontières avec le Libéria et la Guinée à l’ouest, le Mali et le Burkina Faso au nord et le Ghana à l’est. Ce pays est indépendant depuis le 7 août (jour de la Fête Nationale) 1960.

Carte Afrique Côte d'Ivoire

Il s’agit d’une république présidentielle. Son premier président, Félix Houphouët-Boigny, a dirigé le pays de 1960 jusqu’à son décès en 1993. L’actuel président s’appelle Alassane Ouattara. Il a été élu en 2010 puis réélu pour un second mandat en 2015. Les prochaines élections présidentielles auront lieu en novembre 2020.

Le pays occupe une superficie de 322 463 km2 soit environ la moitié de la France. Il est peuplé de 23 millions d’habitants répartis en 70 ethnies différentes, elles-mêmes divisées. en 4 groupes : les Akans (originaires du Ghana), les Krou, les Gours et les Mandés. Près de 70 langues vernaculaires sont parlées mais le français est la langue officielle.

Depuis 1983, la capitale est Yamoussoukro, ville natale de Félix Houphouët-Boigny. Elle est située à 240 km au nord d’Abidjan. Elle est notamment célèbre pour sa basilique Notre-Dame de la Paix, construit sur le modèle de la Basilique Saint-Pierre de Rome, qui est le plus grand édifice religieux du monde.

 

Quand partir

Le climat équatorial de la Côte d’Ivoire se caractérise par des températures élevées (entre 25° et 35° environ) et un fort taux d’humidité toute l’année. La grande saison des pluies sévit en juin/juillet (juin étant le mois le plus humide, souvent marqué par de grosses inondations) ; la petite saison des pluies en octobre/novembre. En décembre, c’est la période de l’Harmattan, ce vent originaire du Sahara qui envahit l’atmosphère et voile le soleil.

La meilleure période pour voyager en Côte d’Ivoire se situe donc entre janvier et mai. Il y fait très chaud et sec.

 

Santé

Le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire. Il faut présenter son carnet de vaccination international juste avant le contrôle des passeports à l’aéroport. Si vous ne l’avez pas, vous serez piqué sur place … à éviter !

Il est aussi préférable d’être à jour de ses rappels DTP. Si vous comptez rester longtemps en Côte d’Ivoire, les vaccins contre l’hépatite A, l’hépatite B et la Typhoïde sont conseillés.

Concernant le paludisme, il est très fortement recommandé de prendre un traitement anti-paludéen. Pour rappel, le moustique est l’animal le plus meurtrier au monde. Celui qui est porteur de la malaria tue environ 500 000 personnes par an dont 90% en Afrique. En plus du traitement, prévoyez du répulsif et des vêtements longs pour le soir, notamment si vous allez vous promener dans la brousse.

Carte Paludisme Dengue

Dans tous les cas, prenez rendez-vous dans un centre de vaccination international et demandez conseil à un médecin spécialiste des maladies tropicales.

 

Sécurité

Seule la région frontalière avec le Libéria, à l’ouest, est déconseillée par le Ministère des affaires étrangères. Pensez à consulter leur rubrique Conseils aux Voyageurs.

En dehors de cette région, la vigilance reste de mise.

Quelques conseils pratiques :

  • Ne pas exhiber d’objets de valeurs, laisser bijoux et sacs de marque à la maison.
  • Eviter de transporter de grosses sommes d’argent.
  • Verrouiller les portes de voiture, de jour comme de nuit.
  • Ne circuler pas la nuit.
  • Rester à l’écart des rassemblements, mouvements de foule et axes de manifestions.
  • Conserver en lieu sûr les documents de voyage et ne circuler qu’avec des photocopies de ces documents.

Autres sujets à risques :

  • La conduite : les ivoiriens conduisent mal, les voitures sont en mauvais état, souvent les lumières et clignotants font défaut donc soyez très vigilants si vous prenez le volant. Et éviter de conduire la nuit, en particulier sur les grands axes routiers.
  • L’océan : à Bassam comme à Assinie, l’océan Atlantique est extrêmement dangereux en raison de la barre présente sur le Golfe de Guinée. Des noyades ont lieu chaque année, même d’excellents nageurs.

 

Formalités

Pour entrer en Côte d’Ivoire, il faut disposer d’un passeport valide 6 mois après la date de retour et d’un visa. Pour l’obtenir, vous pouvez déposer un dossier à l’Ambassade de Côte d’Ivoire à Paris ou dans un Consulat (Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Toulouse) – tarif : entre 50€ et 60€.

Ou bien faire une demande de e-visa sur le site officiel du SNEDAI – tarif : 73€. Si votre demande est acceptée, vous recevrez par email un document intitulé « Pré-enrôlement approuvé » qui sera à imprimer et à présenter à l’espace « Visa aéroport » à votre arrivée à Abidjan. 

e-visa Côte d'Ivoire

Transport

Abidjan se situe à 4911 kilomètre de Paris. Le temps de vol moyen est de 6h25.

2 compagnies aériennes desservent directement Abidjan depuis Paris : Air France (1 vol quotidien au départ de Roissy) et Corsair (4 vols par semaine depuis Orly). Si vous vous y prenez en avance, vous pouvez trouver un vol AF à environ 450€. Mais sur certaines périodes chargées (vacances scolaires notamment), les prix s’envolent…

De nombreuses autres compagnies assurent des vols avec escale à des prix souvent plus intéressants : Brussels Airlines, Royal Air Maroc, Tunis Air. Depuis quelques temps, la TAP (compagnie portugaise) s’est bien positionnée sur cette destination – via Lisbonne – avec des tarifs très attractifs. Même si le confort y est plus basique que sur Air France (pas d’écran notamment), ça vaut le coup de considérer cette option. Et a fortiori si vous voyagez depuis la province.

 

Argent

La monnaie ivoirienne est le Franc CFA (Communauté Financière Africaine). 1€ = 656 XOF. Il existe des billets de 500, 1000, 2000, 5000, 10000 et 20000 Francs CFA. Et des pièces de 10, 20, 50, 10, 200 et 500 Francs.

Attention : la petite monnaie est une denrée rare en Côte d’Ivoire ! Si vous payez en cash, on vous demandera toujours l’appoint en monnaie. Faute de quoi, vous risquez de récupérer un bonbon ou de la poudre à laver en guise de compensation !

A Abidjan, il y a beaucoup de guichets bancaires mais ils ne fonctionnent pas toujours. Il faut parfois se rendre dans 3 ou 4 banques pour réussir à tirer de l’argent. Vous voilà prévenu ! A noter qu’il y a un guichet à l’aéroport dans le hall des arrivées.

Dans la plupart des restaurants et grandes surfaces, vous pouvez aussi payer en carte bancaire … enfin si la connexion fonctionne, ce qui n’est pas toujours le cas. Bref, ayez toujours des espèces sur vous, notamment pour payer dans les petites boutiques et les marchés et partout en dehors de la capitale.

Autre moyen de paiement très utile : Orange Money ou MTN Money, un service de paiement via le téléphone mobile. Pour en bénéficier, il suffit d’abord d’acheter une carte SIM auprès d’un des deux opérateurs (10 000F), souscrire au service Orange/MTN Money (gratuit) et ensuite charger votre compte soit en agence soit dans la rue auprès des distributeurs agréés. Ainsi vous pouvez payer vos réservations d’hôtels, achats … sans avoir trop de cash sur vous !

 

Budget

Tout est possible bien sûr ! Sachez toutefois que les produits importés sont extrêmement chers (car les taxes douanières sont élevées) alors que les produits locaux sont bon marché. Vous pouvez déjeuner pour moins de 5000F (7,50€) dans un maquis (restaurant ivoirien) ou 40000F (60€) dans un restaurant de cuisine française. Sur les petits marchés de rue vous pouvez acheter un panier de fruits et légumes pour moins de 5000F. Côté hôtel, vous pouvez trouver un logement à partir de 20000F la nuit. Mais si vous cherchez un endroit avec un peu de charme et confortable, comptez au moins 40000F (en dehors d’Abidjan). Les hôtels à Abidjan et Assinie sont plus chers.

 

Se déplacer

  • Taxi : il y a des taxis partout dans la ville. Mais seuls les taxis rouges orangés peuvent circuler dans toute la ville (les autres – les bleus, les jaunes, les verts,… – sont affectés à un quartier précis). Ils sont collectifs mais vous pouvez demander à être seul dedans, si vous payez un peu plus. En général il n’y a pas de compteur. A vous de négocier (comptez entre 1000 et 3000F pour une course).

Taxi Abidjan

  • Il existe aussi plusieurs compagnies de taxi type Uber : Taxi Jet, Taxi Ivoire et Yango nouvel arrivant sur le marché ivoirien. Vous devez disposer de leur application sur votre smartphone pour commander.
  • Bus : clairement le moyen le plus économique pour voyager dans le pays. Toutes les villes sont desservies depuis Abidjan au départ de la gare d’Adjamé. Les deux principales compagnies s’appellent l’Union des Transports de Bouaké (UTB) et la STIF. Préférez toujours les voyages de jour.
  • Location de voitures : vous pouvez louer une voiture et conduire, juste avec votre permis de conduire français dès lors que vous avez un visa de tourisme valide. Vous pouvez aussi louer une voiture avec chauffeur – option définitivement la plus sûre et la plus facile (pour s’orienter notamment), de préférence un 4X4 si vous prévoyez de sortir d’Abidjan. Une bonne agence : LOCAPIC rue Pierre et Marie Curie en zone 4.
  • Avion : Air Côte d’Ivoire dessert les principales villes du pays (San Pedro, Man, Bouaké, Korogho, Odienné) à environ 80000F/billet aller-retour.

 

A mettre dans la valise

Les indispensables à emporter en Côte d’Ivoire

  • De la crème solaire, un chapeau et des lunettes de soleil.
  • Du répulsif anti-moustique pour la peau (vous pouvez imprégnez vos vêtements avant de partir, ça tient plusieurs semaines) et une moustiquaire si vous prévoyez de dormir dans la brousse.
  • Une lotion désinfectante pour les mains, à utiliser sans modération notamment dès que vous manipulez des billets.
  • Votre passeport et carnet de vaccination international.
  • Un parapluie ou un k-way et des bottes de pluie selon la saison.
  • Des vêtements légers en coton qui supportent bien l’humidité et des vêtements longs (t-shirt/pantalon) pour le soir.
  • Des cahiers et des crayons à offrir aux enfants si vous vous rendez dans une école ou un village.
  • Un sac vide pour ramener des souvenirs, et notamment de l’artisanat traditionnel, c’est tellement beau !

 

Idées lecture

    • « Aya de Yopougon » de Margaret ABOUE, une BD haute en couleur qui raconte le quotidien d’une jeune femme ivoirienne vivant dans le quartier populaire de Yopougon. Du même auteur, « Akissi », une série destinée aux plus jeunes.
    • Les romans de Ahmadou KOUROUMA, sans doute le plus célèbre des écrivains ivoiriens qui a reçu le Prix du Livre Inter en 1994 pour « En attendant le vote des bêtes sauvages » et le Prix Renaudot ainsi que le Prix Goncourt des lycéens en 2001 pour « Allah n’est pas obligé »
    • « Reine Pokou » de Véronique TADJO couronné du Grand Prix d’Afrique Noire en 2005 et traduit en plusieurs langues. Il existe aussi un film d’animation « Pokou, princesse Ashanti » qui raconte une légende fondatrice du peuple Baoulé (ethnie de Côte d’Ivoire)

  • « Matin de couvre-feu » de Tanella Boni, Prix Ahmadou-Kourouma en 2005.
  • « Nouvelles de Côte d’Ivoire » de plusieurs auteurs ivoiriens (Tanella Boni,Henri NKoumo, Venance Konan, Muriel Diallo…).
  • « Les marigots enchantés : nouvelles de Côte d’Ivoire » de Françoise AKOUA.

 

Divers

  • Décalage horaire : 2 heures en été et 1 heure en hiver (en moins par rapport à la France).
  • Electricité : 220V comme en France.
  • Pourboire : il est d’usage de laisser un pourboire aux personnes qui gardent votre voiture sur les parkings, vous aident à vous garer, à porter vos courses… Ces personnes n’ont pas forcément de salaire et ne sont rémunérées que grâce à ces pourboires.
  • Téléphone : pour appeler la France, il faut composer le 00 33 + le numéro sans le 0. Et pour appeler la Côte d’Ivoire depuis la France 00 225 + le numéro à 8 chiffres. Vous pouvez aisément acheter une carte SIM auprès d’un opérateur local (Orange ou MTN par exemple) pour 10000F et ensuite acheter des unités auprès d’un vendeur de rue (il y en a partout !).

 

Contacts utiles

  • Ambassade de Côte d’Ivoire en France : 102 avenue Raymond Poincaré – 75166 Paris / +33 1 53 64 62 62 / www.france.diplomatie.gouv.ci/
  • Ambassade de France en Côte d’Ivoire : 17 rue Lecoeur – Plateau – Abidjan / Standard Ambassade : (+225) 20.20.74.00 / Standard Consulat : (+225) 20.20.75.00 / https://ci.ambafrance.org/

 

 

N’hésitez pas à m’envoyer un message si vous avez des questions à propos de l’organisation de votre voyage.

Très bon voyage en Côte d’Ivoire !

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

quatre − 3 =