6 Dans Côte d'Ivoire/ Littoral Atlantique

A la découverte des trésors cachés des îles Ehotilé

C’est à l’occasion d’un week-end à Assinie-Mafia que je suis allée visiter les îles Ehotilé. Cet archipel de 6 îles se niche au cœur de la lagune Aby, sur le littoral est de la Côte d’Ivoire, à quelques kilomètres de la Passe d’Assinie. Il a été érigé en Parc National en 1974. Il est désormais géré par l’OIPR (Office Ivoirien des Parcs et Réserves) qui réglemente son accès et organise des visites guidées. J’ai donc embarqué, avec ma tribu, aux côtés des sergents Silué et Kolé, pour une balade de 3 heures à la découverte des trésors de l’archipel.

 

Un patrimoine naturel, culturel et religieux

Le parc des îles Ehotilé s’étend sur une superficie de 550 ha, sans compter les chenaux et bras de lagunes qui l’encerclent. Il est constitué à 40% de mangrove à palétuviers rouges en bordure d’îles et de forêts au centre.

Iles Ehotilé mangrove

Il est composé de 6 îles :

  • Bosson Assoun, l’île sacrée des génies protecteurs,
  • Nyamouan, l’île du cimetière des rois,
  • Elouamin, l’île des champs de coco,
  • Meha, l’île aux oiseaux,
  • Assokomonobaha, l’île des sentiers botaniques,
  • Balouté, l’île aux chauves-souris.

Inestimables pour leur biodiversité, les îles Ehotilé le sont aussi pour leur dimension spirituelle et historique. On comprend donc pourquoi ce sont les populations locales qui ont pris l’initiative d’en faire un parc naturel protégé – fait unique en Côte d’Ivoire et même en Afrique de l’Ouest !

 

Une faune exceptionnelle

Depuis 2005, le parc national des îles Ehotilé est classé site Ramsar, ce qui signifie qu’il est considéré comme une zone humide d’importance internationale, particulièrement comme habitat d’oiseaux. Il abrite une avifaune exceptionnelle avec 128 espèces répertoriées, essentiellement des espèces aquatiques et migratrices.
Des mammifères terrestres y vivent également : des céphalophes (sorte de petites antilopes), des potamochères, des civettes et autres rongeurs. Enfin, 2 espèces confèrent au parc son originalité :

  • des lamantins, très présents dans les lagunes ivoiriennes mais aujourd’hui menacés de distinction,
  • des chauve-souris, de la famille des roussettes des palmiers, qui sont signes de la présence de parents disparus pour les peuples riverains des îles.

Le parc est sur la liste indicative de l’UNESCO

Ile Meha Ehotilé oiseaux

Seules 3 îles se visitent à pied : Meha, Assoko et Balouaté. Les 3 autres sont interdites aux visiteurs.

 

Meha, l’île aux oiseaux

D’une surface de 45 ha, cette île est un sanctuaire avifaune. Elle est peuplée d’une multitude d’oiseaux parmi lesquels des cigognes, des aigrettes, des martins-pêcheurs, des oedicmènes, des hérons, des milans, des guêpiers (il faudra me croire sur parole car c’est à ce moment précis que la carte mémoire de mon appareil photo – avec mon super zoom parfait pour les safaris ornithologiques – a décidé de me lâcher).

Ile Meha Ehotilé oiseaux

Pour approcher ces oiseaux, nous avons traversé une vaste prairie herbacée totalement immergée … saison des pluies oblige. Les pieds dans l’eau, nous avons ainsi barboté pendant près de 45 minutes entre les fougères dorées, les griffes de léopards, et autres plantes au nom bizarre. Les enfants n’étaient pas très à l’aise au début (et si un serpent me piquait ? et si un crabe me pinçait) mais ont finalement adoré cette escapade insolite.

Balade île Meha Ehotilé

Assokomonobaha, le sentier botanique

Cette grande île de 327 ha donne à voir un très bel échantillon de la végétation tropicale. Nos guides étaient particulièrement fiers de nous révéler les noms scientifiques (en latin bien sûr) des arbres et expliquer leur rôle et vertus médicinales.

Saviez-vous par exemple que le palmier à huile avait 5 usages différents ? A partir de son fruit, on fabrique de l’huile culinaire (l’huile rouge vendue en bord de route), des cosmétiques, du Bangui (le fameux vin africain) et de la liqueur de Koutoukou. Son bois sert à faire du charbon et une fois pourri, il donne un champignon blanc comestible, très apprécié des populations locales.

 

 

Ficus étrangleur Ehotilé

Ficus étrangleur

 

Ananas Comasus

Ananas Comasus

 

Sacoglottis Gabonensis

Flamboyant Sacoglottis Gabonensis

Balouaté, l’île aux chauves-souris

La visite de cette île de 75 ha a tourné court car elle était totalement submergée. Les deux canons, datant du XVIIe siècle, étaient recouverts d’eau. Quant aux chauves-souris, nous n’avons pas pu les atteindre faute de terrain praticable.

Ile Balouaté immergée

Promis, nous reviendrons donc à la saison sèche en janvier/février !

 

Un grand MERCI à nos deux guides, Silué et Kolé, qui ont su partager avec nous leurs savoirs et leur passion pour les îles Ehotilé. Ils ont tous deux vraiment à cœur de protéger ce patrimoine et de le faire découvrir aux touristes !

Guides îles Ehotilé

 

INFORMATIONS PRATIQUES

  • Les îles Ehotilé sont accessibles à partie d’Assinie-Mafia. Au kilomètre 16,5, il faut prendre le chemin de terre à gauche et se diriger vers le village d’Etuessika, où se situe le bureau de l’OIPR.
  • Si vous logez à la Villa Tiba, une charmante maison d’hôtes située dans ce même village avec une vue à couper le souffle sur la lagune Aby, les guides peuvent venir vous chercher directement au ponton de la villa.

Villa Tiba Assinie

  • Les tarifs sont … variables. L’accès au parc est à 1000F/personne pour les ivoiriens, 5000F pour les étrangers et 1000F pour les enfants. A cela s’ajoutent les frais de location du hors-bord et l’essence qui s’élèvent à environ 40000F. A négocier … Ne pas oubliez le pourboire pour le guide (à votre discrétion).
  • Pour réserver votre balade, vous pouvez contacter le Commandant Fon au +225 67343117.
  • Si vous y allez en saison humide notamment, prévoyez des bottes de pluie ou des chaussures fermées qui ne craignent pas l’eau. Emportez également des jumelles pour l’observation les oiseaux.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer

6 Commentaires

  • Répondre
    Niamkey
    14 juillet 2019 à 21 h 51 min

    Merci pour ce beau récit. Je vais très souvent à Assinie, ( nous avons une maison secondaire) et je suis honteux de ne pas connaître cet endroit, bien qu’ayant longtemps entendu parlé. J’irai cette fois-ci et je vous rendrais compte. Bien à vous

    • Répondre
      Isa
      16 juillet 2019 à 21 h 51 min

      Merci pour votre commentaire. J’attend alors avec impatience votre compte-rendu suite à votre découverte des îles !

  • Répondre
    Soraya Diallo
    20 novembre 2019 à 10 h 36 min

    Merci pour cet article très détaillé!

    • Répondre
      Isa
      2 décembre 2019 à 15 h 41 min

      Merci à vous ! J’espère qu’il vous permettra de découvrir les îles Ehotilé.

  • Répondre
    PLATZ Bernard
    21 janvier 2020 à 6 h 55 min

    Bonjour et bravo pour votre site.
    Je suis président d’ Ardèche Afrique Solidaires qui regroupe une vingtaine d’associations ardéchoises qui soutiennent des micro projet dans une dizaine de pays africains. Afin de permettre à nos partenaires africains un autofinancement de leurs projets, nous souhaitons créer des voyages solidaires et équitables.
    Nous avons déjà créé un premier voyage solidaire au Cameroun (commercialisé par l’association au cœur des peuples :
    en ce qui concerne la Côte d’Ivoire , nous travaillons avec une association adhérente qui soutien des projets sur le village de Gazibouo, vers Issia (entre Gagnoa et Daloa). Je suis à la recherche d’hébergements chez l’habitant ( de 2 à 8 personnes) du côté de Tiassalé, Tiébissou, Assini , Grand Lahou… Serait il possible d’avoir les coordonnées de Thérèse à Tiassalé et des guides à Assini ? Par ailleurs serait il possible d’utiliser vos photos? Serait il également possible d’avoir vos coordonnées pour échanger directement avec vous? Cordialement ….Bernard PLATZ ( our la petite histoire j’ai fait vers les années 75, mes études au lycée classique et à l’université d’Abidjan)

    • Répondre
      Isa
      21 janvier 2020 à 15 h 45 min

      Bonjour Bernard
      Bravo pour tous vos projets et votre engagement associatif.
      Je ne connais pas de guide à Assinie. La villa Tiba pourrait être un bon logement pour vous (c’est une villa d’hôte qui fait face aux iles Ehotilé).
      Concernant mes photos, sur quel support souhaiteriez-vous les utiliser svp ?

    Laisser un commentaire

    3 × 5 =