0 Dans Afrique/ Sénégal

La Petite Côte du nord au sud

Durant notre séjour au Sénégal, nous avons séjourné 4 jours au bord de la Somone, dans le village de Guéréo et sa sublime éco-lodge « Les Manguiers de Guéréo » sur la « Petite Côte ». Cette région se situe au sud de Dakar, le long du littoral Atlantique. Elle porte ce nom par opposition à la Grande Côte qui s’étend du nord de Dakar jusqu’à Saint Louis.

Une mer toujours calme, une succession de plages entrecoupées de pittoresques villages de pêcheurs, des lagunes vibrantes de biodiversité, des stations balnéaires ensoleillées … tel est le panorama qu’offre cette région appréciée des sénégalais comme des touristes depuis de nombreuses années. Les activités ne manquent pas pour réjouir petits et grands et se plonger dans la splendide nature sénégalaise.

Découvrez ma sélection d’activités kids-friendly dans cette région !

 

La réserve naturelle de la Somone

Personnellement mon coup de cœur nature de ce voyage. Nous avons embarqué au village de Guéréo, au niveau du restaurant « L’île aux pélicans », pour une balade à bord d’une pirogue à moteur. Notre guide était un monsieur assez âgé, ancien garde forestier, passionné d’ornithologie. Chaque fois que nous apercevions un oiseau, il nous montrait la fiche correspondante dans son livre sur l’avifaune d’Afrique de l’Ouest (une vraie bible !!).

Nous nous sommes promenés pendant près d’une heure et demi, à ses côtés, en fin de journée. La balade s’est donc achevée au soleil couchant sous un ciel flamboyant et une lumière crépusculaire.

Presque seuls au monde – la saison touristique démarrant plutôt en janvier – nous avons navigué entre les palétuviers, nos jumelles à la main, à la recherche des volatiles autochtones et migrateurs qui vivent sur les rives de la Somone. Nous avons vu toutes sortes d’oiseaux : des pélicans blancs, des spatules, des hérons gris, des grades aigrettes, des coulis courlieux, des vanneaux armés noir et blanc, des balbuzards, des sternes et j’en passe !

Une promenade vraiment magique où l’on ne peut que s’émerveiller devant tant de beautés.

 

La réserve de Bandia

Le must du voyage selon mes enfants !! La réserve de Bandia est tout simplement fantastique puisqu’elle permet d’observer, à coup sûr, la faune sauvage africaine. En dehors de 4 hyènes tachetées, en enclos, et d’une terrifiante colonie de crocodiles du Nil, le parc ne possède pas de carnivores.

Croco Bandia Sénégal

Les animaux herbivores présents dans la réserve évoluent en liberté sur une surface de 3500 ha. Ils viennent soit du Sénégal comme l’Elan de Derby, qui fait l’objet d’un programme spécial de conservation, ou d’Afrique de l’Est et Australe.

Elan Bandia Sénégal

Vous pouvez admirer des antilopes (impalas sautillantes, hippotragues, élan de Derby, élan du Cap), des autruches, des buffles, des crocodiles, des girafes, des phacochères, des rhinocéros blancs, des singes patas et vervets, des tortues géantes, des zèbres et plus de 120 espèces d’oiseaux !!! Le tout évoluant dans une nature flamboyante, entre savane arboré et savane herbeuse.

Rhino Bandia Sénégal

Après le safari, vous pouvez déjeuner au restaurant du parc, situé en bordure du lac aux crocodiles, qui sert une bonne cuisine senegalo-occidentale (poulet braisé et pizza, viande de zébu et spaghetti). Mais prenez garde aux patas qui rodent et sont à l’affût de la moindre miette qui traîne…

Une grande aire de jeux pour les enfants fait face au restaurant.

La réserve est ouverte tous les jours du lever au coucher du soleil (la caisse de 8 à 18h). L’accès au parc coûte 12000F CFA (18€) pour les adultes et 7000F CFA pour les enfants de 3 à 12 ans (10€). Une fois sur place, 2 possibilités : soit visiter le parc avec votre propre véhicule et un guide ; soit louer une jeep safari. La 1ère option coûte 16500F CFA, la seconde 40000F CFA. Mais elle est définitivement la meilleure car elle permet de se concentrer exclusivement sur l’observation de la faune et de se laisser guider par les rangers de Bandia. Le safari dure entre 2 et 3 heures.

 

Le parc Accrobaobab Aventure

Ce parc d’accrobranches se présente comme le seul parc au monde construit exclusivement sur des baobabs, en pleine brousse sénégalaise.

Il se trouve juste en face de la réserve de Bandia. Et il est accessible à partir de 4 ans. Plusieurs parcours sont proposés selon les âges, tailles et motivations. Il est aux normes de sécurité européennes.

 

 

Les plages

Elles commencent à 80 km de Dakar et s’étirent jusqu’à l’embouchure du Saloum. La baignade y est paisible. Les plages sont jolies mais pas toujours propres même si les messages exhortant habitants et touristes à ne pas jeter leurs déchets par terre sont omniprésents.

Saly-Portudal est le plus grand centre touristique du Sénégal et d’Afrique de l’ouest, réputé pour ses plages de sables blanc bordées de cocotiers et ses hôtels all-inclusive. Le paradis du touriste qui n’aspire qu’à transpirer sur son transat pile ou face !! Pas trop mon truc. Cela dit, un après-midi relax à déguster un thiof grillé et siroté un mojito les pieds dans le sable, ne me déplait pas non plus !! Bref, une halte sympathique et reposante entre deux excursions.

Le déjeuner au Safari Beach vous donne accès à la piscine du restaurant et à la plage. En revanche d’autres hôtels plus luxueux, comme le Lamantin Beach Resort, font payer l’accès à la piscine et à la plage indépendamment de vos consommations.

 

Le parc exotique de Nguerine

Ce parc se trouve près de Saly. Il a été créé en 2004 par un français amoureux des oiseaux. Une balade permet d’admirer un jardin botanique tropical et découvrir plusieurs espèces d’oiseaux dont des perroquets de toute sortes, des youyous, des cacatoès à huppe jaunes, des perruches … . Et une halte à la pouponnière pour découvrir les derniers nés de l’élevage.

Le parc est ouvert tous les jours de 8h à 21h.

 

Le baobab sacré de Fadial

Ce baobab de 32 mètres de circonférence et 850 printemps est censé être le plus gros du Sénégal. Mais il semblerait que plusieurs autres baobabs (notamment celui de Fadiouth) jouissent aussi de ce titre prestigieux…

Quoi qu’il en soit, le baobab de Fadial est vraiment impressionnant.

Baobab FadialLe baobab est un arbre exceptionnel et très utile. Emblème du pays, il est considéré comme « l’arbre le plus généreux du pays ». Son fruit, appelé le pain de singe, pressé donne le jus de « bouye ». Il est utilisé pour soigner le « rhume des fesses » (aka la tourista). Ses feuilles séchées agrémentent les sauces culinaires. Réduites en poudre, elles facilitent la digestion. La sève sert en cosmétologie pour faire de l’huile pour la peau et les cheveux. Son écorce permet de fabriquer des cordes pour le bétail.

A partir de 500 ans, les troncs des baobabs se creusent. Et servaient autrefois de tombeaux aux griots, conteurs africains qui faute de cultiver le sol, ne pouvaient être enterrés dans le sol au risque de rendre la terre infertile. Cette pratique a été abolie en 1960 avec l’arrivée de Senghor au pouvoir. Mais le baobab n’en a pas perdu pour autant sa dimension spirituelle.

Le tronc du baobab sacré de Fadial est tellement large qu’on peut s’y glisser. Il faut se contorsionner pour passer à travers l’ouverture de 50 centimètres de diamètre mais c’est rigolo. Claustrophobes et chiroptophobes s’abstenir. Des dizaines de chauves-souris nichent à l’intérieur…

Une fois la visite terminée, votre guide vous invitera à aller voir 2 vendeurs. Pour éviter que les touristes soient harcelés, les vendeurs ont en effet interdiction de vous solliciter directement. Ils attendent, à tour de rôle, que les visiteurs viennent à eux. Aucune obligation d’acheter évidemment.

A noter en fin que même si nous avons eu la chance d’admirer de nombreux baobabs lors de notre séjour au Sine Saloum et sur la petite côte, cette espèce est menacée pour plusieurs raisons : la sécheresse qui sévit de plus en plus au Sénégal, la montée des eaux et la déforestation L

Le baobab se trouve sur la route de Mbour en direction de Joal. La visite coûte 5000F CFA.

 

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez maintenant l’épingler sur Pinterest ! Un grand merci 🙂

Petite Côte Pinterest

 

Et vous, avez-vous fait d’autres découvertes sur la Petite Côte ? D’autres idées de visites ou sorties supplémentaires ? N’hésitez pas à m’écrire pour m’en dire plus et partager vos recommandations !

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

1 × 2 =