0 Dans Afrique/ Bénin

5 sites incontournables à visiter à Ouidah

Ouidah est la capitale mondiale du Vaudou et a été le principal centre d’Afrique de l’Ouest de la traite négrière. Situé à une quarantaine de kilomètres de Cotonou, sur le littoral atlantique, ce centre historique exceptionnel abrite des bâtiments coloniaux de style afro-brésilien, un musée d’art contemporain, des temples vaudous, un fort du XVIIIe siècle et la « Route des Esclaves », lieu de mémoire qui fait revivre les derniers pas des esclaves africains avant d’embarquer pour les Amériques. Une étape à ne rater sous aucun prétexte et qui mérite qu’on s’y attarde au moins deux jours.

 

Le temple des Pythons

Il s’agit du principal temps vaudou de la ville. Il est ouvert aux non initiés. Il abrite près de 200 pythons royaux qui sont, comme chacun sait, des serpents totalement inoffensifs !! Sans quoi nous ne l’aurions pas enroulé, tel un ornement précieux, autour de notre cou…

Chaque mois, les pythons sont lâchés dans la ville pour aller chasser (ils se nourrissent de petits mammifères) puis reviennent tranquillement au bercail, une fois repus. Si un habitant en trouve un, égaré dans sa maison, il le ramène au temple. Il est interdit de les tuer et de les manger.

Vénérés par les vaudous, leurs représentations ornent murs et statues. Dans le temple, on trouve également une jarre sacrée utilisée tous les 7 ans à l’occasion d’une grande fête pour purifier la ville. Et dans un coin, un arbre sacré qui incarne l’esprit des anciens. Le prêtre y pratique des rituels et sacrifices (d’animaux).

 

La basilique de l’Immaculée Conception

L’histoire de cet édifice religieux est indissociable de celle des missionnaires européens venus évangéliser les territoires africains dans la 2e moitié du XIXe siècle. Ces derniers célébraient leurs premiers offices dans la chapelle du fort portugais ou dans l’enceinte de la mission. Au fil du temps, l’augmentation du nombre de convertis était telle qu’il devint indispensable de construire un lieu de culte digne de ce nom.

La basilique se situe juste en face du Temple des Pythons, à l’ancien emplacement du siège du représentant des Rois du Dahomey et lieu de détention pour de nombreux chrétiens quelques décennies plus tôt.

Sa construction a démarré en 1903 et s’est achevée en 1909. Les travaux ont été menés son seulement par les chrétiens mais aussi par de nombreux adeptes du Vaudou soucieux d’aider leurs parents et amis, quand bien même seraient-ils d’une autre religion que la leur. Son style est typique de l’architecture néo-gothique à la mode dans plusieurs pays européens à cette époque.

Le premier office a réuni 4000 personnes, à la fois chrétiens et vaudou. Aujourd’hui encore, la plupart des béninois ont 2 religions : le catholicisme ou l’islam d’un côté, le Vaudou de l’autre. Et font parfaitement coexister ces doubles croyances.

 

Le musée Zinsou

Le musée Zinsou est l’unique musée d’art contemporain d’Afrique de l’Ouest ! Il joue un rôle à la fois culturel, social et pédagogique. L’accès y est gratuit.

La fondation Zinsou a été inaugurée en 2005, à Cotonou, à l’initiative de la famille Zinsou (dont certains membres se sont illustrés dans la vie politique et économique du pays), grâce à sa riche collection privée.

Le site de Ouidah a ouvert en novembre 2013 dans un bâtiment historique de style afro-brésilien construit en 1922 : la villa Ajavon. Désormais réhabilitée et reconvertie en musée, elle accueille 1 à 2 expositions chaque année afin de faire découvrir l’art moderne africain et montrer, si besoin en était, que l’art africain ne se résume pas aux statuettes en bois que l’on trouve sur les marchés artisanaux. Actuellement, c’est l’exposition « Entrée en matières » qui est proposée au public. 

Jardin Musée Zinsou Ouidah

 

Le fort portugais et le musée d’histoire 

Le fort Sao Joao Baptista de Ajuda a été construit en 1721. Il est le seul fort sauvegardé de la ville. Les 4 autres (français, hollandais, anglais et danois) ont été détruits. Il permet de se rendre compte de la dimension militaire du lieu avec le mur d’enceinte, les canons, le logement du gouverneur et des soldats. Mais aussi de commencer à découvrir l’histoire du royaume de Ouidah et de l’esclavage.

Fort portugais Ouidah Bénin

Le musée, hébergé au sein du fort, retrace l’histoire des souverains locaux, de leur relation avec les européens et donne à voir les conditions dans lesquelles les esclaves étaient emprisonnés pendant des mois, à l’intérieur du fort, en attendant l’arrivée des navires négriers. On y trouve aussi une très belle exposition de photos de Pierre Verger qui montre la proximité culturelle entre le Bénin et le Brésil (pays de destination de la plupart des esclaves qui ont quitté la région).

Un passage obligé avant le 5ème et ultime incontournable.

 

La Route des Esclaves et la porte de Non-Retour

L’endroit le plus émouvant qu’il ne m’est jamais été donné de voir. Un site remarquablement mis en valeur – contrairement au fort de Cape Coast et d’Elmina sur la côte ghanéenne.

La route des esclaves de Ouidah est ponctuée de 7 étapes clés. Elle commence « place Chacha », sur le lieu de l’ancien marché des esclaves, et se termine à la porte de Non-Retour au bord de la plage. Elle fait 4 km de long et je ne peux que vous conseillez de la parcourir à pied (ce que malheureusement nous n’avons pas pu faire avec les petits). Elle est jalonnée de 23 statues et de 4 lieux hautement symboliques (l’arbre de l’oubli, les cases zomaï, le mémorial du souvenir et l’arbre du retour).

INFORMATIONS PRATIQUES

  • Ouidah se siue à 40 km de Cotonou. Il y a 2 façons de s’y rendre : soit via la route nationale bien bitumée direction Abomey-Calavi, soit via la Route des Pêches. Personnellement, je préfère la seconde option tant cette route est un voyage en soi. Dans ce cas, il faut compter plutôt 1h30 de route. A éviter en cas de fortes pluies.
  • Pour le déjeuner, vous pouvez vous allier l’utile à l’agréable en vous faisant une halte gourmande au café arty-trendy du musée Zinsou.
  • Et si vous souhaitez passer une nuit sur place, je recommande la Casa del Papa, un hôtel entre mer et lagune qui propose tout un panel d’activités (excursion sur la lagune, paddle, canoé, tennis, VTT, mini-golf,…) qui vous donneront envie de vous attarder plusieurs jours à Ouidah … Idéal avec des enfants !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

trois × 4 =