0 Dans Afrique/ Ouganda

Pourquoi partir en voyage en Ouganda : 8 excellentes raisons

L’Ouganda, c’est original … mais pourquoi as-tu choisi cette destination pour tes prochaines vacances ? Voilà la question qui m’était régulièrement posée ces dernières semaines. Et ma réponse invariablement était : « Parce que je veux faire des safaris avec mes enfants et que ce pays, « à taille humaine » et pas trop touristique, a l’air incroyablement beau ».

Sir Winston Churchill, alors jeune secrétaire d’état pour les Colonies, fut sans doute le premier à l’écrire dans son oeuvre « My African journey » publiée en 1908 : 

« Pour sa magnificence, pour la variété des formes et des couleurs, pour la profusion d’une vie fabuleuse – plantes, oiseaux, insectes reptiles, bêtes – à grande échelle, l’Ouganda est vraiment la Perle de l’Afrique ».

En effet, l’Ouganda abrite deux écosystèmes incroyablement riches : les savanes d’Afrique de l’est et les forêts équatoriales d’Afrique centrale. Traversé par la vallée du Rift occidental (ou rift albertin), le territoire a subi une intense activité tectonique qui a fait naître volcans, massifs montagneux et grands lacs.

Ce petit pays de 241 000 km2 est donc à la fois le territoire des lions et des gorilles, des grands lacs et des montages, des oiseaux des savanes, des marais et des forêts !!!

Est-il LA perle de l’Afrique ? Je l’ignore. Mais je sais maintenant qu’il en est un des joyaux qui n’a eu de cesse de m’émerveiller pendant les 10 jours que je viens d’y passer. Découvrez pourquoi vous devez partir en voyage en Ouganda.

 

 1. Le territoire des Big Five 

Avec ses 10 parcs nationaux et ses 12 réserves naturelles, l’Ouganda n’a rien à envier aux autres pays d’Afrique de l’est. Les 3 principales réserves du pays sont le parc national de Murchinson Falls au nord-ouest (le plus grand),le parc national de Queen Elisabeth au sud-ouest et le parc national de Kidepo Valley au nord-est (difficile d’accès mais unique endroit pour voir des guépards).

En Ouganda, toute la faune sauvage  africaine s’offre à vous : les fameux Big 5 – éléphants, buffles, rhinocéros, lions et léopards – mais aussi les hippopotames, les girafes, les zèbres, les antilopes (cobs, impalas, élans du Cap, topis, bubales,…) , les phacochères, les guépards, les hyènes, les chacals, les caracals, les servals, les mangoustes, les porc-épic, les oryctéropes et j’en passe.

Pour voir des rhinocéros, une seule option toutefois : le Ziwa Rhino Sanctuary, un sanctuaire qui oeuvre à la sauvegarde et la protection des rhinocéros blancs, depuis leur disparition du pays à l’état sauvage en 1983, afin de les réintroduire dans la nature d’ici quelques années.

 Big 5 Ouganda

2. Le royaume des gorilles et des chimpanzés

La plupart des voyageurs choisissent l’Ouganda pour aller à la  la rencontre des grands singes, notamment des gorilles des montagnes. Les 2 meilleurs spots de tracking (marche dans la forêt à la recherche des primates) sont :

  • le Kibale Forest National Park pour les chimpanzés (1200 individus soit la plus grosse concentration du pays)
  • la forêt impénétrable de Bwindi, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, qui héberge la moitié de la population mondiale de gorilles des montagnes (donc plus qu’au Rwanda).

 

3. Le paradis des ornithologues

Avec plus de 1000 espèces répertoriées, l’Ouganda est le pays du birdwatching. Il est possible d’observer aussi bien les espèces des savanes que celles des forêts équatoriales. Aigles, vautours, ibis, guêpiers, martin-pêcheurs, rolliers, pélicans, cigognes en tout genre, hérons et bien sur calaos ! Les oiseaux sont partout et éblouissent tant par leurs formes que leurs couleurs et leurs délicieux chants.

Voici trois endroits incontournables que je vous recommande :

  • Les marais de Mabamba, sur le lac Victoria à Entebbe. Une balade en pirogue est la meilleure chance  pour apercevoir le bec-à-sabot, oiseau endémique reconnaissable à son nez bosselé qui lui donne des faux-airs d’animal préhistorique.
  • Le Queen Elisabeth National Park et ses 612 espèces d’oiseaux.
  • La forêt de Bwindi pour découvrir les 23 espèces endémiques de la vallée du Rift.

 Oiseaux Ouganda

4. Aux sources du Nil

Le Nil Blanc, le plus long des deux affluents du Nil, prend sa source au lac Victoria qui borde l’Ouganda dans sa partie nord et nord-ouest. Il s’écoule jusqu’au lac Albert, au nord-ouest du pays, pour ensuite poursuivre sa route au Soudan. Cette portion du fleuve se nomme « le Nil Victoria ». Il est un lieu de vie de centaines d’oiseaux, migrateurs ou résidents.

Un incontournable pour explorer le Nil et ses habitants : une croisière au sein du Murchinson Falls National Park, depuis l’embarcadère du bac de Pakuba jusqu’aux impressionnantes chutes dont le parc tient son nom, pour admirer d’énormes crocodiles du Nil, des hippopotames par dizaines mais aussi des éléphants, des antilopes, des buffles, des phacochères, des félins (pour les plus chanceux) qui viennent se désaltérer ainsi qu’une multitude d’oiseaux aquatiques.

Croisière Nil Ouganda

 

L’arrivée aux chutes de Murchinson constitue l’apothéose de cette croisière. Le Nil blanc se faufile dans un étroit passage pour se jeter sur une hauteur de 45 mètres (avec un débit de 300 m3 par seconde). Un sentier permet de rejoindre le haut de la gorge pour admirer, au plus près, la puissance des chutes.

 Chutes Murchinson Ouganda 

5. Au cœur de la région des grands lacs africains

L’Ouganda est un pays de cours d’eau et de lacs. Des lacs qui soulignent ses frontières, façonnent ses paysages et accueillent une faune et une avifaune exceptionnelles.

Mes coups de cœurs :

  • Les lacs Albert et Edouard, reliés l’un à l’autre par la Kazinga Channel sur laquelle il est possible, comme sur le Nil, de faire une boat-cruise de 2 heures et de s’approcher au plus près et sans crainte toute la faune et avifaune du parc Queen Elisabeth.
  • Le lac M’Buro, au cœur du plus petit parc du pays, bordé de papyrus et d’acacias, terre d’accueil de plus de 300 espèces d’oiseaux.
  • Le lac Bunyonyi et ses myriades d’îlots, joyau entre tous, et seul lac du pays dans lequel il est possible de se baigner (pas de crocodile, pas d’hippopotame et pas de bilharziose).
  • Bonus : les lacs de cratères du Queen Elisabeth National Park pour découvrir le travail des sauniers qui récoltent le sel volcanique.

Lacs Ouganda

6. Un super terrain de jeu pour sportifs aguerris

Au sud-est de l’Ouganda, le massif du Rwenzori comporte une vingtaine de sommets de plus de 4500 mètres, dont le Pic Margherita qui culmine à 5109 mètres (3é sommet d’Afrique). Pour trekkeurs expérimentés uniquement ! L’ascension du Mont Elgon (volcan éteint à la frontière du Kenya), à l’ouest, est plus accessible.

Pour les gonflés du mollet, une fois n’est pas coutume en Afrique, l’Ouganda est un pays qui se visite à vélo. Certaines agences de voyage en font même leur spécialité.

Enfin, si vous êtes amateurs de sensations fortes, direction la ville de Ninja, à l’est de Kampala. Au programme rafting sur le Nil, dont certaines descentes classées niveau 5 (extrêmement difficiles), et saut à l’élastique.

 

7. La diversité des paysages

Un road-trip en Ouganda permet d’apprécier l’étonnante diversité des paysages qui défilent devant les yeux : d’une forêt de pins à une bananeraie, d’une plantation de thé à un champ de papyrus, d’une savane herbacée jaunie par le soleil à une montagne embrumée, d’une zone aride à des marécages … Le tout dans une palette de vert infinie qui se mêle harmonieusement au rouge de la latérite et aux couleurs chatoyantes des maisons érigées en panneaux publicitaires par les principales marques commerciales du pays.

Dans le sud du pays, des petites parcelles cultivées quadrillent la campagne et habillent les collines verdoyantes. Des cultures en terrasse, parsemées de maisonnettes au toit rouge, qui ne sont pas sans rappeler l’Asie (enfin un peu).

Enfin à l’arrivée à Entebbe, en direction de l’aéroport, la vue imprenable sur le majestueux lac Victoria offre un dernier paysage d’exception avant de quitter le pays.

Paysages OugandaPaysages Ouganda 2

8. Une destination authentique et tranquille

L’Ouganda mise évidemment sur son patrimoine naturel exceptionnel pour se développer. Et  a pris conscience de l’importance de protéger et de protéger l’environnement.

La paix est désormais installée sur tout le territoire et la situation politique est apaisée, le tourisme est en plein essor depuis la fin des années 2000. L’Ouganda un pays sûr (même si les précautions d’usage sont toujours de rigueur) dans lequel on peut voyager sereinement. Des travaux d’infrastructures sont à l’oeuvre un peu partout dans le pays. Toutes les routes principales sont en train d’être  asphaltées (notamment pour pouvoir aller exploiter le pétrole du lac Albert …).

Cependant, cette destination reste encore confidentielle et moins attractive que les pays alentours. Dans les parcs, les troupeaux sont peut-être moins denses qu’en Tanzanie ou au Kenya mais vous pouvez les observer en toute tranquillité sans avoir une cohorte de 4×4 à vos trousses.

Dans les parcs, les lodges, sans être très luxueuses, sont élégantes et sobres, le plus souvent eco-friendly. Et le personnel aux petits soins et toujours heureux de bien servir les clients. Une gentillesse typiquement ougandaise que j’ai côtoyée tout au long de mon séjour.

 

Alors vous comprenez maintenant pourquoi j’ai choisi l’Ouganda ? Si vous n’êtes toujours convaincu, regardez cette vidéo qui dévoile si bien les atouts d’un pays qui a définitivement conquis mon cœur et que je vous invite à découvrir de toute urgence.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

deux × 2 =